Holland yacht 1670



Plan Hollande Yacht









Goelette Sarandi 1815




Combat de Juncal

L’escadre de la république argentine comptait quinze bâtiments, dont trois vaisseaux principaux : la goélette Sarandí, qui servait de navire-amiral sous le commandement direct de Brown, la goélette Maldonado commandée par le jeune Francisco Drummond (futur gendre du commandant en chef) et le brigantin Balcarce, armé de quatorze canons de six et de huit livres, sous les ordres du capitaine Francisco José Seguí. À ces navires il faut encore ajouter les goélettes la Pepa (capitaine Calixto Silva), le Guanaco (Guillermo Enrique Granville) et l’Unión (Malcolm Shannon), la sumaca[note 6] Uruguay (Guillermo Mason) et huit canonnières. L’escadre argentine disposait de 69 pièces d’artillerie et de 750 hommes.

source wikipedia

Plan Sarandi 1815















Maquette du Mayflower

Voyage du Mayflower

The Mayflower

Mayflower


Mayflower




Bien que l'Amérique du Nord fut déjà connue depuis près d'un siècle par les Espagnols, les Anglais ne commencèrent à la coloniser qu'en 1584 avec l'envoi de navires vers la fameuse colonie de Roanoke, la « Colonie Perdue ». Cette première tentative d'installation durable ayant échoué, les Anglais renvoyèrent des navires en 1606 en Virginie, alors récemment achetée à l'Espagne où ils fondèrent le fort de Jamestown (qui fut plus tard détruit par les Amérindiens, la famine, le paludisme et les rudes hivers).

Le Mayflower quitta Londres en juillet 1620, accompagné d'un autre navire, le Speedwell, qui rebroussa chemin suite à une avarie dans la coque.

Après deux escales : à Southampton le 5 août 1620 puis à Dartmouth, le 12 août, le Mayflower quitta Plymouth le 6 septembre 1620.

A la suite d'une halte pour se ravitailler à Terre-Neuve auprès de pêcheurs locaux, une tempête menaça le bon déroulement de l'expédition. Le mauvais temps obligea le vaisseau à aborder les rivages de l'Amérique au Cap Cod (sur le site de la ville de Provincetown dans le Massachusetts), le 11 novembre 1620, et non sur les bords du fleuve Hudson, but initial du voyage.

Parmi les occupants du bateau se trouvaient trente-cinq pèlerins protestants très pieux, fuyant les persécutions de Jacques Ier et à la recherche d'un lieu pour pratiquer librement leur religion ; ainsi que 67 « étrangers ». La plupart des passagers venaient de milieux modestes (petits fermiers, artisans…) et adhéraient aux principes puritains.

Ces Européens furent les premiers colons à s'établir durablement en Nouvelle-Angleterre, où ils décidèrent de fonder la ville de Plymouth.

Un pacte contenant un certain nombre de lois, et régissant les principes de la future colonie (plus connu sous le nom de Mayflower Compact Act), fut signé à bord du navire par les passagers.

Les pèlerins du Mayflower, les « Pilgrim Fathers », sont souvent considérés comme les pères fondateurs des futurs États-Unis d'Amérique.

Plan Mayflower




Yacht AMERICA Sunset Sail in San Diego

Yacht America Museum quality models

America



Un après-midi d été de 1851, entre l Ile de Wight et les cotes anglaises, la silhouette fantomatique d'une goélette aux lignes racées sort de la brume du Solent et glisse devant l etrave d'un imposant yacht a vapeur. La Reine Victoria est aux premieères loges. Cette goélette qui vient de remporter la victoire face aux fleurons de la plaisance anglaise s appelle America. La Reine interroge pour savoir qui est second. " Majeste, il n y a pas de second " lui répond-on. Ces quelques mots résument a eux seuls l esprit de l America s Cup : seule la victoire compte. Ce 22 aout 1851, le yacht America, représentant le New York Yacht Club, vient donc a bout de ce que la flotte britannique fait de mieux, et remporte la 100 Guinea Cup offerte par le Royal Yacht Squadron. En 1857, John Stevens et son equipe font don de leur coupe au New York Yacht Club, accompagnée d un Deed of Gift qui établit que le trophee sera l objet d'une permanente remise en jeu a l'occasion d'une " compétition amicale entre les nations ". C est ainsi que naquit l America s Cup qui tire son nom de la goelette victorieuse - et non de son pays d'accueil, les Etats-Unis d'Amerique.

PLan America




COUPE DE L'AMERICA

Classic Sailing Yachts


Plan classic Seawitch


Plan classic Windward II









Sailing Mariquita classic yacht

Classic Sailing Yacht Seabird PART 1

Classic Sailing Yacht Seabird PART 2

Belle Plaisance

Belle Plaisance - Yacht Club de l'Odet

Plan Olive Mary


Plan Sequence



Plan voilier

Comment construire un bateau

Construction d'un yacht classique

Construction d'un Umiak

Comment fabriquer un bateau en bois





L'école de charpentier marine

Construire un bateau en bois

Schiffsmodelle von Falconstein exklusive Modellschiffe Segelschiffe ship models model shipmodel

Bateau modelisme reparation

Plan d'une Jonque

Je contribue à maintenir ce site en vie.
Donate to keep this site alive.














C'est en Extrême-Orient que naquit la jonque, inventée par les Chinois, qui utilisèrent des voiles orientables dès 250 av. J.-C., et furent également les inventeurs du gouvernail d'étambot.

Alors qu'en Europe on s'efforçait de réaliser des carènes reproduisant les formes du thon ou du maquereau, les Chinois pensaient que l'aspect d'un bâtiment était plus voisin de celui d'un oiseau de mer flottant sur les vagues que de celui d'un poisson nageant entre deux eaux.

On dit, en effet, que les formes si originales de la jonque sont inspirées de celles du canard.
D'après une autre tradition, c'est au contraire un tronçon de bambou fendu selon son axe et compartimenté par les nœuds qui aurait servi de guide aux premiers constructeurs.


.

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours